Comment améliorer sa communication grâce au ton et au langage corporel?

Vous aimeriez apprendre à améliorer votre communication? Vous aimeriez vous affirmer? Moi aussi!

Cet article fait suite à l’article: « Au secours je suis trop gentille ». Le but est de trouver des solutions pour s’affirmer, prendre confiance en soi, apprendre à dire non… En bref devenir la personne que vous avez toujours eu envie d’être tout en respectant vos valeurs.

Je me propose de tester des outils et astuces et de vous partager mes résultats et réflexions. Tout cela dans le but de progresser et de vous aider à avancer.

Dans cet article nous allons parler de l’importance du langage corporel et du ton employé dans les échanges avec les autres.

Comment améliorer sa communication conseils

1. Les 3 types de communication

Il existe 3 moyens de communiquer:

  • les mots
  • le langage corporel
  • l’intonation

Le langage corporel et l’intonation font partie de la communication non verbale qui est tout aussi importante que les mots. Et même bien plus!

En effet, l’étude d’Albert Mehrabian de 1967 nous montre que:

  • 7% de la communication est verbale (par les mots)
  • 38% de la communication est vocale (intonations)
  • 55% de la communication est visuelle (expression du visage et langage corporel)

93% de la communication serait donc non verbale. D’où l’importance de travailler sur son intonation et son langage corporel pour pouvoir faire passer le bon message.

Cette étude est controversée du fait du peu de participant à l’étude, ces chiffres pourraient ne pas être exact. Néanmoins, la tendance est réelle.

Nous faisons beaucoup trop attention à nos mots sans nous poser de questions sur le reste des informations que nous communiquons via la communication non verbale.

communication par le langage corporel

1. L’importance de la communication

La communication est une science délicate. Combien d’entre nous, avions l’impression d’envoyer un message clair et pourtant mal compris? A combien de malentendu avez-vous fait face?
Ça arrive souvent d’interpréter les choses de travers et de mal comprendre un message.

Malheureusement, c’est monnaie courante. Un bon communicant s’assure que le message est clair en compris, en utilisant les 3 types de communication.

Comme nous l’avons vu dans l’article: « La méthode pour gérer ses émotions », nos pensées sont des interprétations personnelles des circonstances neutres de la vie. En effet, quand quelqu’un nous dit quelque chose, nous interprétons les faits de manière tout à fait personnelle, en fonction de nos valeurs, de nos croyances, de notre culture, de notre éducation…

Cela rend la communication d’autant plus difficile. Quand nous parlons à quelqu’un nous savons ce que l’on veut que la personne comprenne. Mais nous n’avons aucun contrôle sur son interprétation. C’est comme ça que les malentendus apparaissent et on peut aller jusqu’au conflit pour des broutilles sans importance.

En tant que manager, c’est d’autant plus vrai. Une simple phrase innocente ou un seul mot de travers peut prendre une ampleur impressionnante. Je me dois d’avoir la meilleure communication possible pour éviter ça.

Malheureusement, je me suis rendue compte que mon intonation et mon langage corporel me desservaient dans ma communication. Comme vous le savez, je suis trop gentille, eh oui c’est mon gros défaut. Du coup, quand je donne des directives, je le fais sous forme de questions:

« Est-ce que c’est ok pour toi de faire ça? » ou « Ça ne te dérange pas de faire ça? ».

 Le souci? Ça laisse la possibilité à la personne de dire non et de défier mon autorité.

Pour progresser, la première étape est la prise de conscience. C’est fait. Maintenant il me faut un plan de bataille.

le langage corporel

3. Comment améliorer sa communication?

a) Le bon langage corporel

On a vu tout l’importance de la gestuelle mais quels sont les gestes à adopter pour avoir l’air confiant? La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas vraiment besoin d’avoir confiance en vous pour en avoir l’air. Il suffit de quelques ajustements.

Je vous conseille de regarder cette vidéo de la conférence TED de Amy Cuddy. Elle vous explique l’importance du langage corporel dans la perception que l’on a des autres et également de soi-même. Elle montre à travers une étude scientifique que la posture  a un impact hormonal sur soi-même.

On peut adopter une posture soumise ou d’impuissance qui consiste à:

  • prendre le moins d’espace possible,
  • se faire tout petit,
  • être ramassé sur soi-même.

A l’inverse, comme dans le monde animal,  on peut adopter une posture de pouvoir ou de puissance qui consiste à se faire plus gros, à s’étendre et à s’ouvrir comme:

  • Mettre les mains sur les hanches
  • mettre les pieds sur la table
  • Etendre ses bras
  • Ecarter les jambes (plutôt une posture masculine)

La question est:

Est-ce que l’on peut faire semblant jusqu’à y croire? Est-ce que notre langage corporel peut influencer ce que l’on pense et ressens vis-à-vis de nous même? La réponse est oui!

Les deux hormones qui entrent en jeu sont la testostérone: l’hormone de la domination et le cortisol: l’hormone du stress. Les puissants mâles alphas chez les primates ont de fort taux de testostérone et un faible taux de cortisol.

Amy Cuddy et son équipe ont décidé de conduire une expérience en demandant à des personnes d’adopter soit une posture de puissance soit d’impuissance pendant 2 minutes. On teste leur niveau hormonal avant et après la posture:

  • Au niveau des taux de testostérone, les personnes puissantes ont une augmentation de 20% contre une baisse de 10% pour les personnes impuissantes.
  • Pour le taux de cortisol, les personnes puissantes ont une diminution de 25% contre une augmentation de 15% pour les personnes impuissantes.

2 minutes seulement mènent à ces changements hormonaux. La seule différence a été la posture que les personnes ont prises. Ça suffit à vous faire sentir soit confiant et à l’aise, soit stressé et abattu. Notre posture a un impact sur ce que nous ressentons de nous-même.

Pour vous sentir confiant et puissant, il suffit d’adopter une posture de puissance et de domination.

bonne communication de groupe

b) la bonne intonation

Pour bien communiquer, il faut que le ton de la voix soit en lien avec votre message. Vous ne pouvez pas donner des ordres avec une petite voix ou demander un service en haussant la voix.

On a un panel quasi illimité de possibilités quand il s’agit de mettre le ton. Nous pouvons faire varier le volume, le débit, l’inflexion et le ton de la voix.

La voix

Il faut adapter le volume de sa voix à la situation. Parlez plus fort si vous vous adressez à un groupe ou au contraire parlez moins fort si vous vous adressez qu’à une seule personne. En faisant varier le volume dans une conversation vous pouvez mettre l’accent sur un point important.

Vous pouvez faire varier l’inflexion et donc votre ton afin de rendre votre dialogue intéressant et faire en sorte d’être écouté. En modulant le volume vous traduisez l’importance de votre message et donner l’impression que vous vous exprimez avec confiance.

Pour avoir l’air d’être confiant et pour communiquer avec assurance, il faut éviter certains pièges:

  • Parler trop doucement ou marmonner: s’il faut faire des efforts pour vous entendre, vous perdrez rapidement l’écoute de votre audience.
  • Parler trop fort: Vous pouvez paraître intimidant ou agressif. Ça donne l’impression que vous cédez à vos émotions et que vous ne vous maîtrisez plus. Généralement, personne n’est disposé à vraiment écouté dans ces cas-là.
  • Paraître hésitant: Quand on parle de manière hésitante, ça donne l’impression que vous manquez de confiance en vous et en vos propos. Vous ne serez pas écouté et pris au sérieux.
  • Adopter un ton monocorde: cette absence d’inflexion dans la voix rend vite le message lassant et vous perdrez l’attention de votre audience.
l'importance du ton sur la communication

Maîtriser le débit de sa voix

Beaucoup de personnes parlent toujours avec le même débit quelque soient la situation et l’interlocuteur. C’est une erreur. Il s’agit de trouver le bon débit pour servir votre message.

Pour bien maîtriser votre débit:

  • Articulez bien: Pour une bonne communication, il faut que votre interlocuteur comprenne bien chaque mot que vous prononcez. Cela évite les erreurs de compréhension et les malentendus. Si vous mâchez vos mots vous donnerez l’impression de ne pas être sûr de vous. Grâce à une bonne élocution vous pourrez davantage contrôler votre débit et le sens de votre message sera plus facilement compris par vos interlocuteurs.
  • Utilisez des silences: Il convient de faire des pauses de temps en temps dans son dialogue. Ça permet de prendre le temps de réfléchir avant de parler. Ainsi vous éviterez les « heu » et vous ralentirez la cadence. Votre message sera alors mieux compris.

Ce qu’il faut éviter:

  • Parler trop vite: Lorsque votre débit est trop rapide, vos émotions sont perçues de manière amplifiées comme l’enthousiasme ou le stress. Ça donne l’impression que vous avez peur d’être coupé car vous manquez de confiance en vous. Un débit plus lent montre une certaine assurance à votre interlocuteur qui sera alors plus disposé à vous écouter jusqu’au bout.
  • Parler trop lentement: Si au contraire vous parlez trop lentement, votre interlocuteur peut s’ennuyer et perdre patience. Il peut vous couper la parole pour tenter d’avancer dans la discussion.
  • Utiliser trop de mots traduisant une hésitation tels que « heu », « hum », « bon », « quoi », « tu sais », « tu vois »… Ces mots polluent le discours et poussent l’interlocuteur à se demander si vous savez vraiment de quoi vous parlez.
communication par les gestes

Conclusion:

Vous vouliez améliorer votre communication pour vous sentir plus confiant et vous affirmer davantage? Vous savez maintenant qu’il existe 3 types de communication et que la communication non-verbale est tout aussi importante que les mots.

La manière dont nous communiquons est primordiale pour faire passer le message voulu à nos interlocuteur et éviter les malentendus. La compréhension de chacun dépend de son interprétation personnelle, alors il convient de mettre toutes les chances de votre côté pour s’assurer d’être bien compris. 

Pour améliorer votre communication vous pouvez adopter le bon langage corporel. Pour vous sentir confiant et être perçu comme tel adoptez une posture de puissance. Vous aurez alors davantage confiance en vous et cela se reflétera dans votre message.

Utilisez la bonne intonation pour faire passer votre message. Pour cela adaptez, le volume, le ton et le débit de votre voix. Evitez les erreurs communes ainsi vous paraîtrez plus confiant et susceptible d’être compris et écouté.

Vous pourrez ainsi améliorer votre communication.

bien communiquer

Ce qu’il faut retenir:

 

  • Il existe 3 types de communication: les mots, le ton et le langage corporel
  • 93% de la communication passe par le langage non verbal
  • Bien se faire comprendre est primordial pour éviter les malentendus et bien faire passer ses messages
  • Pour améliorer sa communication il convient d’adapter son langage corporel
  • On peut paraître et se sentir plus confiant en adoptant des postures de puissance
  • Pour améliorer votre intonation vous pouvez faire varier le volume, le débit, l’inflexion et le ton de votre voix
  • Il faut éviter de parler trop doucement ou bien trop fort, il ne faut pas paraître hésitant et éviter d’utiliser un ton monocorde
  • Pour paraître confiant il convient de bien articuler et de savoir utiliser les silences
  • Il faut éviter de parler trop vite ou trop lentement et ne pas utiliser de mots traduisant une hésitation.
  • Vous pourrez ainsi améliorer votre communication et paraître plus affirmé.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de jetpack.wordpress.com.

Charger le contenu