Au secours, je suis trop gentille

 

Vous aussi il vous arrive d’être trop gentille? Vous dites oui quand vous voudriez dire non pour faire plaisir? Vous mettez vos besoins de côté pour les autres?

J’ai le même problème et je vous partage comment je compte y remédier. Je veux faire ce travail sur moi et je vous donnerai tous les conseils et outils que je pourrais.

Dans cet article, je vous partage mon plus gros problème,  ce sur quoi je dois travailler pour évoluer, ce qui me bloque pour libérer mon potentiel dans le monde.

Au secours! je suis trop gentille conseils

Pourquoi est-ce que je suis trop gentille?

 

“Je suis trop gentille. Voila c’est dit.”

 

Ça parait peu de chose mais c’est juste la pointe de l’iceberg. Derrière ce tout petit défaut de rien du tout, ce cache une myriade de croyances limitantes, de peurs ancrées et de manque d’amour de soi.

J’ai toujours appris qu’il fallait être gentille, qu’il ne fallait pas être égoïste et prendre en compte les besoins des autres. On m’a appris à être polie, sage, à cacher mes émotions…

Quand je me comporte gentiment, quand j’aide les autres, quand je fais attention à leurs besoins et leurs envies, j’ai l’impression que je suis une bonne personne. Ça valide en moi la croyance que je suis une bonne personne.

Ça me rend fière de moi de savoir que j’ai agit selon mes valeurs et ce que l’on m’a appris. Je suis comme une petite fille qui voudrait un bon point.

“Il y a un temps pour être gentil et un temps pour dire: ça suffit!”

 

je peux t'aider

Pourquoi est-ce un problème?

 

L’envers de la médaille c’est que j’ai du mal à m’affirmer et à savoir dire non. Je suis souvent la bonne poire qui rend service, qui donne son temps et son énergie en s’oubliant un peu en chemin.

J’aimerais que ce soit différent, j’aimerais prendre mon envol et évoluer en une nouvelle version de moi-même plus assurée, qui sait dire non quand il le faut et qui a suffisamment confiance en elle pour revendiquer ses idées et pour valoriser ses propres besoins.

La conséquence à ce manque d’affirmation c’est que:

En disant oui à tout le monde, je me dis non à moi-même.

Je place mes besoins après ceux des autres et je finis par être frustrée, énervée, déçue. En plus, ensuite j’en veux aux autres. Pourtant la seule personne a blâmer c’est moi-même. C’est bien moi qui décide de dire oui et d’être gentille.

On m’a appris que j’étais responsable des sentiments des autres, que j’avais le pouvoir de décevoir, de rendre heureux, de blesser les autres par mon comportement et mes paroles.

Pourtant, ce n’est pas vrai et je le sais.

femme libre

Pourquoi ne sommes-nous pas responsables des émotions des autres?

 

Chacun est responsable de ses émotions.

Je n’ai pas le pouvoir de créer des émotions chez les autres, ce sont eux à travers leur interprétation de la situation qui génèrent leurs propres émotions.

Nous l’avons vu dans l’article concernant le modèle de Brooke. En effet, ce modèle en 5 lignes nous permet de comprendre comment s’articulent les circonstances de la vie, les pensées, les émotions, les actions et les résultats.

Les 5 lignes du modèle:

  • Circonstances neutres
  • Pensées
  • Émotions
  • Actions
  • Résultats 

Les circonstances de la vie sont neutres, elles n’ont un sens qu’à travers nos pensées. Ces pensées sont des interprétations des circonstances et elles génèrent des émotions. Ces émotions nous pousse à réagir, agir ou ne pas agir. Ce qui créera les résultats dans nos vies.

En sachant cela, je me rend compte que les émotions des autres ne sont pas sous mon contrôle. Même si j’aimerais contrôler ce que les autres pensent de moi, je ne peux pas.

Tout ce que je fais, tout ce que je dis est une circonstance neutre dans le modèle de Brooke des autres. Ils décident ensuite de ce qu’ils veulent en penser et c’est cela qui crée leurs émotions. Ces émotions conduiront à leurs actions et leurs résultats.

 

femme rayonnante de confiance en soi

Et c’est là que mon cerveau bug, il est en dissonance cognitive car il pense à la fois deux pensées contradictoires. D’un côté, j’ai appris que je dois être gentille pour que les autres m’apprécient et m’acceptent. Et d’un autre côté, je sais que je n’ai aucun contrôle sur les émotions des autres.

Les deux pensées coexistent, la première est plus forte car elle est bien plus ancienne et ancrée que l’autre.

En utilisant le modèle de Brooke, je peux travailler pour éliminer la première pensée. Pour cela,  je dois me répéter encore et encore la nouvelle pensée dès que l’ancienne se présente pour la renforcer.

C’est ce que je vais faire.

fille trop gentille

Les conséquences d’être trop gentille:

 

Vous voyez ce problème d’être trop gentille provient de mon éducation, de mon image de moi, de mes croyances limitantes, de ma confiance en moi, de mon manque d’affirmation et de ma peur du rejet.

Cela crée un cocktail vraiment épicé qui me pose problème dans ma vie. Ma relation avec les autres en pâtit. En effet, je suis souvent prise pour la bonne poire, je manque d’autorité, je ne gagne pas le respect des autres…

“Vos relations avec les autres sont le reflet direct de votre relation avec vous-même”.

Mon métier est de manager des personnes. Être trop gentille me pose aussi des soucis au travail. J’ai du mal à me faire respecter, à faire preuve d’autorité, à trouver ma place, à dire non…

Mais tout ça c’est fini, mon objectif est de changer. Je vais trouver le moyen de devenir plus affirmée, plus assurée, de mieux me connaître pour reconnaître mes besoins, apprendre à dire non, prendre confiance, me sentir bien quand je me passe en priorité.

gentille jeune femme

Conclusion:

 

Vous voudriez apprendre à vous faire passer en premier? Vous en avez marre d’être trop gentille?

Ça tombe bien moi aussi!

Je vous partagerai dans les prochains articles, les méthodes que je vais essayer, comment je les applique à ma vie et les résultats que j’obtiendrai.

Je vous dirai ce qui marche pour moi et si vous êtes dans une situation similaire à la mienne j’espère que vous y trouverez des outils qui vous aideront.

J’ai hâte de tester des méthodes, des outils pour apprendre à m’affirmer et à dire non. J’espère trouver une solution à mon problème et devenir une meilleure version de moi-même.

1 Commentaire

  1. Bobo BALDE

    Génial!

    Réponse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :