Mon indépendance

Qu’est ce qui vous rend reconnaissant à propos de votre indépendance?

L’indépendance, on la recherche quand on est jeune, on cherche à quitter le nid. Elle est appréciable en tant qu’adulte. C’est primordial de pouvoir compter sur soi-même, de ne dépendre de personne.

Je vous invite à réfléchir sur la gratitude que vous éprouvez pour votre indépendance.

Pour ma part, je suis reconnaissante d’avoir mon indépendance. J’aime pouvoir faire mes choix, décider de comment je vis ma vie. Quand j’étais jeune, j’adorais vivre avec ma famille. Contrairement à beaucoup de monde, je n’avais pas envie de quitter le nid et de prendre mon indépendance. C’est génial, d’avoir toujours avec soi des personnes sur lesquelles compter, se partager le travail et les moments du quotidien.

Je n’étais vraiment pas pressée de partir. Même si je n’avais pas pris mon envol je jouissais déjà d’une certaine indépendance. Je sortais et rentrais quand je voulais, je participais ou non aux repas, je gérais mon temps sans contraintes… La vie de rêve quoi!

L’indépendance de choix:

L’indépendance c’est surtout pouvoir choisir pour soi-même. Se construire la vie qu’on souhaite sans dépendre de quelqu’un d’autre, sans contraintes. Je peux faire ce que je veux quand je le veux car je ne dépend de personne. La dépendance est beaucoup plus contraignante, on n’est plus libre de ses choix car il faut prendre en compte d’autres avis, d’autres envies et d’autres valeurs que les siennes.

“On peut m’ôter ma liberté, mais mon indépendance, jamais!”.
Emile de Girardin

En ce sens, je suis vraiment reconnaissante d’avoir mon indépendance. Je vis ma vie comme je l’entends et ça c’est vraiment génial!

Et vous, êtes-vous libre de décider comment vous voulez vivre votre vie?

L’indépendance émotionnelle:

L’indépendance émotionnelle est tout aussi importante. Qu’est ce que c’est? Ça consiste à assumer à 100% la responsabilité sur la manière dont on se sent. Nos émotions sont 100% en notre pouvoir. Nous avons vu dans l’article: “La méthode pour gérer ses émotions”, que nos émotions découlent de nos pensées. Si vous ne l’avez pas encore lu, allez-y, vous pourrez ainsi mieux comprendre la suite.

Seules nos pensées sont responsables de nos émotions. Chaque pensée est une décision de notre part, conscience ou inconsciente. Nos émotions sont 100% sous notre contrôle car elles proviennent de nos pensées. Nous avons vu le modèle: Circonstance neutre -> pensée-> émotion -> action -> résultats.

“Une femme indépendante est une femme qui a réalisé qu’elle peut avoir tout ce dont elle a besoin en allant tout simplement le chercher”.
Auteur inconnu.

L’indépendance émotionnelle consiste à intégrer que nous sommes responsables de nos émotions car elles découlent de nos pensées. Les circonstances de la vie et les autres personnes ne peuvent pas nous faire ressentir d’émotions sans notre permission.

C’est une excellente nouvelle. Nous avons tout le pouvoir sur notre météo intérieure. Nous pouvons décider de ce que nous voulons penser des circonstances de la vie pour choisir les émotions que l’on veut ressentir. Une circonstance est neutre jusqu’à ce qu’on en pense quelque chose. Peu importe ce qui se passe dans votre vie, les remarques ou critiques que l’on vous fait, ça ne peut pas vous atteindre tant que vous n’avez pas une pensée à ce propos.

“Ce n’est pas ce que je vous dis qui vous blesse. Ce sont vos propres plaies intérieures qui réagissent lorsqu’elles sont touchées par mes propos”.
Don Miguel Ruiz

Vous avez le pouvoir de choisir vos pensées et par conséquent vos émotions qui conduiront à vos actions et à vos résultats. Comprendre que nos émotions sont sous notre responsabilité à 100%, c’est ça l’indépendance émotionnelle.

C’est vraiment magique. J’ai eu du mal à m’approprier cette idée au départ. Ça me paraissait dingue que ça marche comme ça. Je ne me sentais pas en contrôle de mes émotions du tout.

Comment choisir ses émotions?

Prenons l’exemple d’une personne qui nous critique:
“Bien sûr que je me sens mal, tu as entendu ce qu’elle m’a dit?!”

J’ai en fait le choix de me sentir mal et l’autre personne n’a rien à voir la dedans. Je choisis de penser que c’est injuste, qu’elle n’a pas le droit de me faire cette critique, que c’est décevant qu’elle pense ça de moi… De ce fait, je choisis de ressentir de la colère, du ressentiment, de l’injustice, de la déception et de la tristesse. Ce ne sont pas des émotions que j’ai envie de ressentir, ce ne sont pas du tout mes préférées.

J’aurais pu choisir de penser: ça ne m’atteint pas, elle a le droit de penser et de dire ce qu’elle veut, je sais ce que je vaux, seul ce que je pense de moi est important… J’aurais ressenti dans ce cas de l’indifférence. Une émotion bien plus neutre.

“Prends le contrôle sur tes émotions avant que tes émotions prennent le contrôle sur toi”.

Je peux encore aller plus loin et choisir de penser: je suis reconnaissante à cette personne de m’avoir fait cette critique car je vais pouvoir m’améliorer, je suis d’accord avec cette remarque, elle doit me dire ça parce qu’elle se sent mal, son avis la concerne car c’est à propos de sa propre histoire…

J’aurais alors ressenti de la reconnaissance, de l’amour, de l’empathie et de la compréhension. Ce sont des émotions bien plus agréable à ressentir et plus constructives.

Pourquoi je vous dis tout ça?

Parce que je suis tellement reconnaissante d’avoir compris cet outil. Je suis maintenant indépendante émotionnellement des circonstances de la vie. Je peux décider à chaque instant ce que je choisis de penser de chaque situation. 

Mais comment savoir ce que je pense à tout instant?

Pour le savoir il faut atteindre le niveau de l’observateur. J’en ai parlé dans l’article: “Comment gérer ses émotions”. Dans ce niveau, nous pouvons nous observer penser sans jugement et avec bienveillance. C’est comme tout, il faut répéter l’exercice pour que ça devienne une habitude. Ensuite vous pourrez le faire en toutes circonstances sans efforts.

Pour s’entraîner à l’atteindre, je vous propose la méthode du flot de pensées que vous trouverez dans l’article: “Comment se vider la tête ? (en seulement 5 minutes!)”. Je l’utilise chaque jour et ça m’aide beaucoup à faire le tri dans mes pensées et à choisir celles qui me sont utiles et à changer les autres. J’en parle également dans la gratitude du jour 12: Ma routine.

“Si vous voulez être libre de vos émotions il faut avoir la connaissance réelle, immédiate de vos émotions”.

Arnaud Desjardins.

Evidemment, le but n’est pas de ressentir que du positif sur tout et tout le monde. Le but est de reprendre le contrôle de ses émotions, de choisir de ressentir des émotions qui nous sont utiles.

Certaines émotions négatives sont très utile et on a parfois envie de les ressentir. C’est le cas de la peur, de la tristesse et de la colère par exemple. La peur peut nous sauver la vie et la colère nous permet de nous affirmer quand nos valeurs ne sont pas respectées. La tristesse nous est nécessaire pour faire le deuil d’une situation ou d’une relation.

Les bienfaits de l’indépendance émotionnelle:

Les notions d”indépendance émotionnelle ont changé ma vie. J’en éprouve une grande gratitude. Je vis ma vie dans de bien meilleures conditions avec un état d’esprit différent. Je me sens plus forte, plus tolérante, plus compréhensive et empathique.

Je rebondis plus vite après un échec, j’en ai d’ailleurs parlé dans l’article gratitude du jour 15: mes échecs. Je vous ai partagé une expérience où j’ai échoué et j’ai pu utiliser les critiques à mon avantage et gérer mes émotions.

“L’émotion est le moteur du changement, et la joie son essence”.
Olivier Lockert

Je suis plus sereine, plus apaisée, je n’ai plus peur de ce que pensent les autres et de ce qu’ils peuvent me dire. Je sais que je peux gérer car je saurais gérer mes émotions via mes pensées. Je vous propose de lire l’article: “Libérez-vous du regard des autres”, je parle plus en profondeur des méthodes pour mieux vivre avec les autres.

“Une vie sans émotion est une vie perdue”.
Roger Fournier

Qu’est ce que vous préférez dans votre indépendance?

Ma liberté

Mon bien-être

Mes valeurs

Mes décisions

Ma fierté

Ma météo intérieure

Pour moi, ce serait:
  1. Ma météo intérieure: La manière dont je me sens est primordiale pour moi. Je la contrôle en gérant mes pensées et donc mes émotions. Je ne suis plus dépendante des autres et des circonstances pour me sentir bien!
  2. Ma liberté: C’est libérateur d’être indépendant. On est maître de sa vie.
  3. Mes décisions: En étant indépendante, je décide seule de ce que je veux faire de ma vie. C’est une sensation merveilleuse. Je prends mes propres décisions.
  4. Mon bien-être: Comme je décide de ma vie et que je contrôle mes émotions, j’atteins bien plus souvent et sur de plus longues périodes un état de bien-être profond. Je me sens mieux avec moi-même et avec les autres.
  5. Mes valeurs: Je peux suivre mes valeurs. Je reste moi-même et entière. Je vis ma vie comme je l’entends et selon les valeurs qui me tiennent à cœur.
  6. Ma fierté: Je suis fière de pouvoir compter sur moi. Je sais que je n’ai besoin de personne pour prendre soin de moi, je suis capable de le faire moi-même.
Dites-moi en commentaire qu’est ce qui est le plus important concernant votre indépendance.
Je vous invite à aller voir l’article jumeau Allemand de Daniela sur le même sujet sur ce lien.
Si cet article vous a plus, partager le autour de vous. Laissez un commentaire pour partager votre gratitude du jour.

Partageons notre gratitude car une joie partagée est une joie décuplée !

0 commentaires

Laisser un commentaire