Les 5 compétences émotionnelles qu’il vous faut absolument!

Vous aimeriez connaître les 5 compétences émotionnelles nécessaires pour vous sentir bien dans votre tête et dans vos baskets? Moi aussi!

Dans cet article je récapitule les meilleurs outils pour gérer vos émotions et reprendre le contrôle de votre météo intérieure. Vous verrez les cinq compétences émotionnelles dont vous avez besoin pour être en bonne santé émotionnelle. 

Les 5 compétences émotionnelles conseils

Qu’est ce que la santé émotionnelle?

 

Votre santé mentale est ce que vous pensez. Votre santé émotionnelle est ce que vous ressentez.  Il n’y a rien de plus important que votre santé émotionnelle. Vos émotions sont le moteur de toutes vos actions. Vos émotions sont ce que vous ressentez dans votre corps comme votre expérience du monde.

Lorsque vous demandez à quelqu’un:

«Comment vivez-vous le monde?»

Tout est par émotion. Et la façon dont vous générez des émotions est la façon dont vous interprétez le monde. 

La santé émotionnelle n’est pas synonyme de joie et d’extase. Ce n’est pas comme manger un cookie aux pépites de chocolat. C’est comme être un humain, ce qui inclut le positif et le négatif de votre expérience, de votre vie.

apprendre les 5 compétences émotionnelles

1. La première compétence émotionnelle: Déchiffrer vos émotions

 

La première étape consiste à comprendre vos émotions. Il s’agit de savoir ce que vous ressentez, d’arriver à identifier et nommer l’émotion que vous ressentez. 

Donc, si je vous demande:

«Quelle est votre émotion en ce moment?» 

Vous seriez capable de l’identifier. Et plus vous serez entraîné pour déchiffrer vos émotions, plus vous serez capable de créer la vie que vous voulez. 

Il y a un grand panel d’émotion et nous avons parfois du mal à faire le tri et à savoir exactement comment nous nous sentons.

Souvent, on est capable de dire qu’on se sent bien ou mal mais c’est une compétence indispensable de savoir nommer précisément l’émotion que l’on ressent.

Donc, la première étape est vraiment d’être capable de comprendre et d’identifier quelle est l’émotion que vous ressentez. Cela demande du temps et de l’entraînement pour vraiment réussir à mettre le doigt sur l’émotion exacte. C’est vraiment important de faire ce travail pour pouvoir passer aux autres étapes et être en bonne santé émotionnellement.

“Si vous voulez être libre de vos émotions il faut avoir la connaissance réelle, immédiate de vos émotions”.
Arnaud Desjardins.

Pour prendre conscience de vos émotions, je vous invite à atteindre le niveau de l’observateur. Il s’agit d’un niveau au dessus des pensées, où on peut s’observer penser sans jugement et avec bienveillance.

Ça nous permet de faire le point sur vos pensées et vos émotions, d’être à l’écoute de vos ressentis. Je vous explique la méthode pas à pas dans l’article: « Comment gérer ses émotions? ». 

Voici pour vous aider une liste non exhaustive des émotions classées selon les grands types d’émotions.

liste émotions

2. La seconde compétence émotionnelle : Accueillir ses émotions

 

La seconde compétence consiste à permettre aux émotions d’être là, et particulièrement les émotions négatives. Nous avons tous tendance à essayer de fuir les émotions négatives, de les éviter ou d’y résister. Nous avons vu les 4 façons de réagir à une émotions: la résistance,  la réaction,  l’évitement et l’acceptation.

  • La résistance empire les sensations de l’émotion car cela rajoute une émotion négative sur l’émotion négative que l’on ressent déjà. En effet, on y ajoute de la peur et de la résistance qui sont les émotions les plus pénibles.
  • Quand on y réagit, on le fait d’instinct et souvent on regrette nos actions.
  • Quand on essaye de les éviter et de les planquer sous le tapis, elles reviennent nous trouver plus tard et en plus elles s’empilent.
  • La seule solution consiste à les accepter. Il s’agit de leur permettre d’être là sans peur ni résistance. C’est donc beaucoup plus facile à dire qu’à faire car la plupart d’entre nous ont été entraînés à éviter nos émotions, à y résister ou à faire semblant qu’elles ne sont pas là.

« Plus vous comprendrez le comment et le pourquoi de vos émotions qui se produisent en vous, plus vous serez capable d’y faire face et d’être maître de la situation. »

Anonyme

Ce que nous avons également vu c’est que nos émotions sont inoffensives. Elles ne peuvent pas nous faire de mal, ce sont juste des vibrations dans notre corps. On peut alors se proposer de les accepter, de les accueillir et de les ressentir pleinement. De cette manière, elles nous délivrent le message qu’elles portent, puis elles disparaissent peu à peu.

Vous trouverez toute la méthodologie dans l’article: « Comment ne plus subir ses émotions: la méthode de l’accueil des émotions (en 5 étapes) » 

La vie c’est du 50-50. C’est 50% d’émotions positives et 50% d’émotions négatives. Le but de la vie n’est pas d’être heureux tout le temps mais de vivre toutes les émotions qui existent. C’est ça être vraiment humain.

On ne peut pas ressentir pleinement les émotions positives sans avoir expérimenté les émotions négatives.  Nous avons besoin de contraste pour pouvoir apprécier le positif.

libre grâce aux compétences émotionnelles

3. La troisième compétence émotionnelle: Savoir distinguer les émotions des circonstances

 

Nous ressentons des émotions face aux circonstances de la vie. Nous réagissons à ce qui nous entoure, ce que l’on voit, à ce que l’on entends, aux actions des autres…

Nous avons l’impression d’être obligé de ressentir telle ou telle émotion face aux circonstances mais c’est faux. Les circonstances de la vie sont neutres. C’est étonnant et contre intuitif mais totalement vrai.

Nos émotions ne dépendent pas des circonstances mais de ce que l’on pense des circonstances, de la manière dont nous interprétons. Si les circonstances dictaient nos émotions, tout le monde ressentirait la même chose devant la même circonstance, or ce n’est pas le cas.

Nous passons les circonstances à travers des filtres en fonction de notre personnalité, de nos valeurs, de notre éducation, de notre culture… Je suis sûre que vous avez déjà expérimenté cela, vous êtes totalement choqué ou frustré face à une circonstance alors que quelqu’un d’autre y est totalement indifférent.

“Ce n’est pas ce que je vous dis qui vous blesse. Ce sont vos propres plaies intérieures qui réagissent lorsqu’elles sont touchées par mes propos”.
Don Miguel Ruiz

Pour avoir une bonne santé émotionnelle, il est important de comprendre que nos émotions ne sont pas induites par les circonstances. Nous avons le choix de ressentir ce que nous voulons face aux circonstances neutres de la vie. Ce sont juste des faits.

Quand vous ressentez des émotions négatives face à une circonstance, essayez de démêler vos sentiments des faits. Un faits est par définition factuel, c’est quelque chose d’objectif que vous pourriez prouver devant un tribunal. Par exemple, « Il pleut » est un fait. On peut se sentir déprimé quand il pleut, c’est une émotion.

L’idée c’est de trouver le fait et de le décrire objectivement. Ça permet de dédramatiser les faits.

nos pensées créent nos émotions

4. La quatrième compétence émotionnelle: comprendre que vos émotions découlent de vos pensées.

 

Nous avons vu que les circonstances n’induisent pas vos émotions mais qu’est ce qui les créer? Ce sont vos pensées. Vos pensées créent vos émotions. Il y a les circonstances neutres de la vie, puis vos pensées, vos interprétations de ces faits et c’est de là que découlent vos émotions.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez contrôler vos pensées et donc vos émotions. C’est là que réside tout votre pouvoir. En effet, vous n’avez aucun contrôle sur les circonstances, la seule chose que vous pouvez contrôler ce sont vos pensées.

Je vous partage une méthode simple et efficace qui prend 5 minutes par jour et qui vous permet de faire le tri dans vos pensées. Il s’agit du flot de pensées. Cette méthode vous permettra de prendre conscience de vos pensées pour ensuite pouvoir en choisir d’autres et vous entraîner à les pratiquer. Ainsi, vous pourrez obtenir des résultats phénoménaux dans votre vie.

“La seule chose qui change la manière dont vous vous sentez en ce moment, c’est la pensée que vous entretenez en ce moment. »
Abraham Hicks

Choisir vos pensées ne signifie pas que vous pouvez décider d’être heureux tout le temps. Ce n’est pas ce que vous voulez, si? Avez-vous envie d’être heureux quand vous entendez de mauvaises nouvelles? Avez-vous envie d’être heureux quand on vous insulte, quand on vous maltraite ou quand on vous manque de respect?

Non, par contre vous pouvez décider du sentiment que vous ressentirez dans ces cas-là en fonction de vos pensées. Au lieu de haïr, vous pourrez choisir l’indifférence pour vous détacher ou la colère qui est une émotion porteuse d’action.

Lorsque nous évitons les émotions négatives et essayons d’être heureux tout le temps, nous obtenons le résultat opposé. Savez-vous à quel point cela vous rend malheureux d’essayer d’être heureux tout le temps? C’est fou. Mais lorsque vous autorisez le 50-50, lorsque vous autorisez l’expérience complète, il n’y a rien à perdre.

Autant poursuivre le plus grand rêve que vous ayez. Si vous allez vous sentir mal la moitié du temps de toute façon, pourquoi pas? La raison pour laquelle nous ne poursuivons pas nos rêves, la raison pour laquelle nous ne cherchons pas ce que nous voulons, c’est parce que nous ne voulons pas nous sentir mal si on ne l’obtiens pas.

De toute façon si vous ne faites rien vous ne l’aurez pas. Vous vous sentez déjà mal. Vous pourriez aussi bien essayer. Vous pourriez aussi bien devenir la personne que vous voulez être, pleinement vivante, pleinement humaine, en expérimentant tout.

déterminer comment nous nous sentons

5. La cinquième compétence émotionnelle: Apprendre à créer l’émotion qui permettra d’atteindre les résultats que vous voulez dans votre vie

 

En sachant contrôler vos pensées vous pourrez décider de l’émotion qui vous sera utile pour passer à l’action et obtenir les résultats que vous voulez dans votre vie. La colère peut être un formidable moteur pour prendre soin de soi et faire bouger les choses. Nous avons besoin de toute la palette des émotions.

En effet, je vous ai déjà parlé de modèle de Brooke qui s’articule en 5 composants:

  • Les circonstances neutres de la vie;
  • Les pensées à propos des circonstances;
  • Les émotions qui découlent des pensées;
  • Les actions que les émotions nous poussent à entreprendre;
  • Les résultats qui proviennent des actions.

“Ce que vous pensez vous le devenez. Ce que vous ressentez vous l’attirez. Ce que vous imaginez vous le créez.”

Bouddha

Donc si vous parvenez à choisir des pensées qui induisent des émotions qui vous poussent à entreprendre des actions, vous pourrez obtenir n’importe quel résultat voulu dans votre vie. De toute façon, toutes vos pensées créent vos résultats par le biais de ce modèle. Que ce soit des résultats voulus et intentionnels ou non.

Là où réside votre pouvoir, est de choisir des pensées qui vous amènent vers les résultats que vous voulez dans votre vie. Ainsi, créer des émotions exprès, signifie que vous comprenez que vous êtes la personne qui génère vos émotions. Vous générez votre émotion par ce que vous pensez, avec votre cerveau. 

Et vous pouvez générer l’émotion que vous souhaitez le plus générer pour créer le résultat souhaité. Donc pour certains d’entre vous, c’est la motivation. Pour certains d’entre vous, c’est de la discipline. Pour certains d’entre vous, c’est du courage. Pour certains d’entre vous, c’est de l’amour.

Lorsque vous apprenez que vous pouvez générer l’émotion que vous voulez, ne vous laissez pas berner en pensant:

«Attendez une minute, mes pensées provoquent mes sentiments, donc je devrais être heureux tout de suite et tout le temps. »

Posez-vous cette question. Voulez-vous être une personne heureuse tout le temps? « Je suis juste content de tout. Toutes les choses horribles sont fabuleuses.  » Pourquoi nous disons-nous que c’est ce que nous voulons? Nous ne voulons pas de ça. Nous voulons l’expérience complète de la vie.

se sentir bien dans sa tête

Conclusion:

 

Vous aimeriez vivre la vie qui vous inspire, reprendre les commandes et l’amener là où vous voulez? Vous avez besoin de maîtriser ces cinq compétences émotionnelles.

La première compétence est d’être capable d’identifier les émotions. C’est une compétence qui prend du temps pour se développer. Qu’est-ce que je ressens en ce moment? La plupart d’entre nous ne savent pas comment différencier les différentes émotions. 

La seconde compétence est d’apprendre à accueillir ses émotions. Les identifier, les nommer et les laisser nous traverser. Il faut permettre l’inconfort; retarder la gratification, permettre l’inconfort et toutes les émotions négatives. Elles sont là pour nous avertir et nous délivrer un message. Rappelez-vous c’est 50-50 donc c’est normal de ressentir des émotions négatives.

La troisième compétence est d’apprendre à séparer l’émotion des circonstances. Vous devez cesser de vous dire que d’autres personnes et d’autres choses provoquent vos émotions. Vous êtes 100% responsables de vos émotions, c’est ce que l’on appelle l’indépendance émotionnelle. 

 Ainsi, lorsque nous nous permettons de savoir que l’émotion est séparée des circonstances, lorsque nous pouvons voir les faits comme des faits et des émotions comme notre expérience, c’est à ce moment-là que nous acquérons une certaine autorité sur notre vie émotionnelle et que nous cessons d’essayer de changer toutes les circonstances afin de se sentir mieux.

être en bonne santé émotionnelle

La quatrième compétence émotionnelle à maîtriser est de comprendre que ce sont vos pensées qui créent vos émotions. Vous déterminez ce que vous ressentez par la façon dont vous pensez, par vos interprétations des faits, par les filtres avec lesquels vous voyez le monde.

Ces phrases dans votre esprit sont ce qui provoquent vos émotions, vous voulez donc être en mesure d’identifier les pensées qui provoquent les émotions que vous vivez. Cela signifie que vous saurez que la véritable cause de toutes vos émotions vient de votre cerveau.

Quand vous acceptez cela, vous arrêtez d’essayer de changer les autres, de contrôler le monde et de contrôler les autres. On peut être heureux dans l’espace du 50-50, ce qui est tellement ironique, non? Pouvez-vous être en paix et satisfait en sachant que vous ne serez pas en paix et satisfait à 100% du temps?

Et une fois que vous comprenez cela, vous pouvez changer votre cerveau autant que vous le souhaitez. Mais alors vous réalisez que le monde ne cause pas votre vie émotionnelle, les autres ne la causent pas, c’est uniquement vous.

Connaître ce mécanisme vous permettra de ne plus être déçu par les autres et de vous détacher de l’avis des autres qui n’est que la vie des autres. 

« La haine c’est comme avaler du poison et espère que l’autre meurt. »

Alain Brandt

 Et le numéro cinq est, vous apprenez à créer l’émotion adéquate pour obtenir le résultat voulu. Alors, quelle est l’émotion que vous devez créer afin de générer la motivation pour faire les choses que vous voulez faire? Vous savez comment générer l’émotion dont vous avez besoin pour réaliser les choses que vous voulez réaliser, ça vient de vos pensées.

Maintenant, voici quelque chose de totalement fascinant à ce sujet; le plus souvent, l’émotion que vous devez générer n’est pas nécessairement le bonheur. Parfois, ce que vous devez vivre, c’est l’inconfort du changement pour atteindre vos objectifs et réaliser vos rêves.

se sentir bien grâce aux compétences émotionnelles

Ce qu’il faut retenir:

 

  • Votre santé émotionnelle est ce que vous ressentez, votre météo intérieure;
  • La première compétence émotionnelle consiste à apprendre à déchiffrer vos émotions;
  • Il faut s’entraîner à comprendre ses émotions, réussir à les identifier et à les nommer
  • La seconde compétence émotionnelle consiste à accueillir ses émotions;
  • Il convient de les laisser être présent, d’écouter leur message pour les laisser nous traverser et s’estomper;
  • La vie c’est du 50-50 entre les émotions positives et négatives. C’est tout à fait normal et nous devons accepter de ressentir toutes les émotions pour vivre pleinement;
  • La troisième compétence émotionnelle consiste à apprendre à distinguer les émotions des circonstances;
  • Les circonstances de la vie sont neutres, vous avez le contrôle sur vos émotions;
  • Comprendre que nos émotions ne sont pas induites par les circonstances est libérateur et vous rend tout votre pouvoir;
  • La quatrième compétence émotionnelle consiste à comprendre que ce sont vos pensées qui dictent vos émotions;
  • C’est une bonne nouvelle car vous avez le pouvoir de contrôler vos pensées et donc vos émotions.
  • Vous pouvez utiliser l’outil du flot de pensées pour prendre conscience de vos pensées et apprendre à les changer; 
  • La cinquième compétence émotionnelle consiste à apprendre à créer l’émotion qui vous permettra d’atteindre les résultats que vous voulez dans votre vie;
  • Les émotions sont le GPS de votre vie car vos actions et vos résultats en découlent;
  • Vous pouvez donc choisir de ressentir, par le biais de vos pensées, une émotion qui créera les résultats que vous voulez;

0 commentaires

Laisser un commentaire

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de jetpack.wordpress.com.

Charger le contenu